F | D | E

La centricité

De l'extérieur à l'intérieur.
La dispersion est facile, surtout avec les nouvelles technologies. Tout a tendance à m’amener vers l’extérieur. Je peine parfois à rester centrée à l’intérieur de moi-même, même si je sais qu’il est très important de l’être, surtout si j’étudie les lois de la vie.
Pour bénéficier de cette étude, il faut en effet développer davantage de centricité ou une sorte d’égard vis-à-vis de l’intelligence en soi.
Quand est-ce qu’une personne peut être certaine d’être réellement centrée ?
Lorsqu’elle est consciente que le niveau de son intelligence n’est pas proportionnel à ses qualités psychologiques ou intellectuelles, mais à la qualité vibratoire de son esprit.
Est-ce une sensation concrète ?
Oui, la centricité est une sensation réelle et concrète. Elle révèle à la personne les illusions de la forme qu’entretient la mémoire et lui fait réaliser qu’il y a beaucoup plus d’intelligence en elle que le monde extérieur n’est prêt à le reconnaître.
Est-ce que la centricité est l’absence d’égocentrisme ?
Oui.
Quelle est la différence entre les deux ?
La centricité est le rapport entre l’ego et l’âme, alors que l’égocentrisme est le rapport entre l’ego et la personnalité.
Quelle est la conséquence du rapport entre l’ego et l’âme ?
Il permet à l’ego de se réaliser pleinement dans la lumière de l’âme à l’aide d’une personnalité de plus en plus harmonisée à lui.
Le fait de vivre à l’intérieur de soi fait ressentir davantage de paix, pourquoi ?
En effet, car cela revient à arrêter d’avoir des émotions pour rien dans le mental et de vivre avec les autres sans être envahi par eux.
D’où des rapports plus harmonieux.
Oui, un être conscient, centré, canalise de l’intelligence et se réalise intérieurement tout en respectant la capacité de réalisation des autres.
Il ne cherche pas pour autant à diminuer ses rapports avec la société ?
Non, plutôt à égaliser ses rapports, afin de créer une ambiance qui génère une nouvelle forme d’énergie, plus créative.
Certaines personnes, qui se disent centrées, cherchent à conditionner les autres.
L’être centré ne cherche pas à conditionner son environnement selon sa nature subjective, au contraire, il essaie de vivre simplement avec son entourage.
Ce n’est pas toujours possible !
Si ces valeurs ne sont pas possibles, l’être centré se retire et organise sa vie selon d’autres possibilités qui existent en lui.
Dans la réelle centricité, il n’y a aucune place pour la personnalité, puisque cette dernière n’est qu’une composante de l’activité astrale sur le mental et sur l’émotionnel. Pas étonnant qu’elle ne soit pas si évidente à développer.


     


Retour
Editions d'Obsolette
Case postale 247
1009 Pully
obsolette@obsolette.com